Mobile Navigation Mon compte

Presse & actualités

2012-04-17

Maestro Petite Seconde Or Rose

Tel un chef d’orchestre qui dévoile une symphonie au rythme de sa baguette, RAYMOND WEIL révèle tour à tour les notes de sa partition 2012. Deuxième temps fort dans sa collection emblématique, la nouvelle maestro Petite Seconde Or Rose s’inscrit avec élégance et affirmation sur la portée musicale. Contraste saisissant et enchanteur entre un cadran noir profond et des indexes et aiguilles de couleur or rose, cette pièce horlogère de prestige offre aux amateurs une nouvelle manière de voir le temps.

L’être humain, désireux de saisir les changements qui l’entourent, inventa la notion de temps. Propriété fondamentale de l’Univers ou produit de l’observation intellectuelle, le temps est devenu un bien de plus en plus précieux. RAYMOND WEIL, au travers de ses instruments horlogers, magnifie cette richesse et lui rend hommage. Ainsi, chaque heure, chaque minute et chaque seconde deviennent matière à contemplation et interprétation.

La maestro Petite Seconde Or Rose, comme son nom l’indique, sublime la seconde qui est délicatement placée dans un petit compteur à 6h. La simplicité épurée de celui-ci contraste avec le décor en Clou de Paris du cadran galvanique noir. Tout autour de cette zone centrale couleur nuit, les chiffres romains or rose semblent émerger à la lumière du jour et viennent ainsi rencontrer, à intervalle régulier, les aiguilles des heures et des minutes. Le tout est contenu dans un sublime boîtier en or rose PVD de 39.5mm. Le temps y est résolument bien gardé. On peut toutefois voir battre son coeur mécanique au travers d’un verre saphir fixé au dos de la montre. Infiniment élégante, cette pièce horlogère est montée sur un bracelet en cuir de veau marron, style alligator et coutures façon sellier, muni d’une boucle ardillon, dans la plus pure tradition horlogère.

Intemporelle, classique, raffinée, la maestro Petite Seconde Or rose interprète avec virtuosité les codes du temps tout en restant fidèle à la partition d’origine.

TÉLÉCHARGER


Download

LIEN DE L'ARTICLE